Ce texte est affiché aux valves depuis septembre 2007. Il est proposé ici pour être plus facilement disponible.

 

Pension de chevaux

Les usages


1. La pension comprend : la mise à disposition d'un box – la litière (maximum 13 kg de paille par jour) – la nourriture en large suffisance (fourrage + aliment complet) et sa distribution en 3 repas – le vidange du box une fois par semaine – l'usage des installations et de l'éclairage, toutefois, les lieux de leçons ne sont accessibles aux propriétaires durant les cours que s'ils les suivent – un endroit pour ranger une armoire en métal de 100 x 60 x 60 (ce modèle est obligatoire)
2. La pension ne comprends pas : toutes les autres prestations, telles que,
les cours d'équitation - l'utilisation des prairies - la maréchalerie - les soins vétérinaire – sortir ou rentrer un cheval…etc.
3. La pension est payable par mois anticipativement, le premier du mois.
4. Les propriétaires disposent de leur propre matériel.
5. Les propriétaires ne laissent pas monter leurs chevaux par des tiers ou par des membres non propriétaires, sauf si le cavalier occasionnel suit une leçon payée au tarif normal. Idem pour les promenades.
Avec l'accord du propriétaire, les membres d'une famille habitants sous le même toit, ou les enfants mineurs du propriétaire, un moniteur accepté, et les autres propriétaires montent le cheval à leur gré.
6 . Il est normal de présenter à Marie-Anne ou Michel Lequarré un moniteur avec qui l'on se propose de suivre des cours particuliers.
7. Une demi pension sur un même cheval suppose son utilisation par 2 cavaliers seulement. Chacun d'eux verse la moitié de la pension.
8. Les dégâts mineurs que peut occasionner un cheval sont pris en charge par le manège.
Par dégât mineur, on entend des réparations jusqu'à 100 €, tels qu'abreuvoirs ou mangeoires cassés, porte déboitée, une chaine de la douche cassée, etc.
Cependant, les dégâts mineurs qu'occasionnent certains chevaux de façon répétitive sont à charge du propriétaire. Exemple, le cheval qui casse régulièrement sa mangeoire ou les clôtures
Les réparations importantes causées par un cheval sont à charge du propriétaire.
Ce sont celles qui coûtent plus que 100€ telles que, par exemple, l'arrachage des barres de l'aire de pansage ou l'effondrement d'une paroi suite à un cheval qui tire au renard. Cependant les dégâts du à l'usure sont à charge du manège.
Note . Le propriétaire qui s'occupe de son cheval ou qui le monte est le gardien de l'animal. En cas d'accident, il est responsable. Chaque propriétaire devrait prendre une assurance en responsabilité civile.
9. Lorsqu'il quitte définitivement le manège, le propriétaire doit un mois de pension, à moins qu'il n'ait averti au moins 30 jours avant son départ.
10 . Il n'est pas de mise de se servir soi-même en paille, fourrage ou quoi que ce soit.
En cas de carence, il faut avertir soit Marie-Anne, soit Michel Lequarré. Une solution est toujours possible.
11. Les propriétaires utilisent les installations comme le ferait un père de famille soigneux.
En ce domaine, les usages des gens de chevaux sont :

Propreté et rangement

curer les pieds - nettoyer les abords et les douches après utilisation (il faut utiliser brosses et raclettes) -– balayer et évacuer sur la fumière les crottins (ceux que fait le cheval partout -sauf manège et carrière- dans les allées, sur l'aire de pansage, à la douche, et aussi ceux que votre cheval fait dans la cour quand vous êtes sur son dos. – ramasser et jeter les crins et poils dans les poubelles (pas sur la fumière) - ranger le matériel d'obstacle après une séance de saut, sauf si le matériel était déjà en place



Au manège

Priorité de la piste

A allure égale, la priorité de la piste est au cavalier à main droite.
Le cavalier cède la piste quand il va à une allure supérieure à celui qui vient en face.


Travail à la longe
Dès qu'il y a un seul cavalier en selle, il ne peut y avoir plus de 2 longeurs dans le manège. Si vous vouliez longer alors qu'il y a déjà 2 personnes qui travaillent à la longe et qu'il y a un ou plusieurs cavaliers en selle, il vous reste à attendre votre tour. S'il y a 3 longeurs dans le manège, dès qu'un cavalier entre en piste, le dernier longeur arrivé doit interrompre son travail.

 

Défouloir

Le manège peut servir pour défouler un cheval, mais uniquement quand il n'y a personne en piste. Si un cheval est en liberté, dès qu'un cavalier manifeste le désir d'utiliser le manège, celui-ci à la priorité. Ne vous absentez pas si votre cheval est en liberté dans le manège

Horaire
Les installations sont accessibles jusqu'à 22H 15' pour débuter une séance (le cavalier se met en selle à 22H 15' au plus tard)

Les prairies

Les prairies sont disponibles pour ceux qui le désirent. Votre cheval accède durant une saison (20 avril – 10 novembre) pour une cotisation annuelle. (En 2007, 75€)

En interprétant souplement ce qui suit, voici quelques conseils :

Le piétinement sur un sol mouillé détruit irrémédiablement l'herbe, il ne faut pas mettre au pré quand il pleut, ni quand le sol est trop mouillé. Pour le savoir : regardez la carrière, tant qu'il y a des flaques d'eau, c'est que le sol est trop humide !

Chaque été, on voit au pré de pauvres chevaux, sous un soleil de plomb, accablés de chaleur et de mouches. S'il fait trop chaud, sortez votre cheval avant 10 h ou après 18h.

Idéalement, l'utilisation des près devrait être de +/- une à quatre heures maximum, trois ou quatre fois par semaine. Nos petits hectares ne sont pas suffisants pour laisser les chevaux chaque jour ou presque de 9h à 21h. On comprend mal que l'on sorte encore tout l'après-midi un cheval qui à fait trois heures de promenade le matin, par contre le paddock est idéal pour délasser un cheval que l'on ne travaille pas ce jour-là.
Toutes les clôtures doivent toujours êtres fermées, même si la parcelle est vide. Aucun fil ne doit jamais rester au sol.

Il faut rentrer les chevaux chaque soir. Si vous ne rentrez pas vous- même, soyez absolument certain que la personne chargée de le faire est prévenue.

Pour votre facilité (sortir, rentrer à l'écurie) et que chacun trouve une place, constituez de petits groupes de +/- trois à cinq, un seul cheval sur une parcelle doit rester une exception.

Le personnel est surchargé de travail, ne demandez pas que l'on sorte ou que l'on rentre votre cheval. De même, n'espérez pas trouver, via Marie-Anne, à la dernière minute « une petite jeune » C'est une pratique qui peut être sources d'accidents. Lisez le panneau placé sur le barbecue, respectez les consignes.

Signalez toujours un dégât constaté aux clôtures. Si votre cheval est nouveau dans la pâture, mettez- le avec un vieux routier, sinon, risques d'affolement et de bris de clôture.

Eclairage

L'électricité coûte chaque mois une somme importante (environ 750 € en 2007) 

Pour l'éclairage, il faut faire preuve de bon sens. Il n'est pas anormal d'éclairer la totalité du manège ou de la carrière lorsqu'il y a du monde en piste ou lorsqu'on saute. Par contre laisser l'éclairage à fond quand on est seul ou à deux-trois est un vrai gaspillage. Donc la règle de n'éclairer que la partie centrale quand on est peu nombreux reste bonne.


12. Suggestion ?

Il peut arriver que vous ayez une proposition, suggestion ou une remarque à formuler. N'hésitez pas. Nous sommes à l'écoute.

Marie-Anne et Michel Lequarré


 

 

 


 

 

[contact : Manège@boisduroi.be ] 24, La Heydt 4608 Warsage Tél : 04/ 376 66 79
Mise à jour : 5-mar-08 ]