2014 au Bois du Roi

 

Janvier

Pas d’hiver en 2013-2014.  Ni gel, ni neige, rien ! Pas d’ennuis non plus.
Tant mieux.

Les activités habituelles suivent
leur cours. Le début annonce
une année aisée.

Février

L’unique concours de dressage organisé chez nous est remporté en 80/90 (dans le cadre du challenge obstacle/dressage) par  Emilie Degueldre sur Bogotha.
En 60, Marie Deprez s’impose
avec Gordon P.
Lise Dall’Arche (Toga) gagne la plus belle épreuve d’obstacle de cette 3e manche 2013/2014.

Mars

Plantation de la haie libre.
Cette rangée d’arbustes variés de
150 mètres délimitera le chemin qui mène aux prairies et à la piste de
galop. D’ici quelques saisons on admirera les floraisons ! On crée
aussi le « spring garden ». Tondu
tous les 15 jours, ce lieu pratique, couramment utilisé pour les leçons s’avérera une amélioration commode.

Le 17, à l’issue d’une vie au service
des jeunes cavaliers, l’emblématique ponette Lalleza s’endort pour toujours. Agée de 29 printemps, au Bois du Roi depuis 23 ans, elle représentait à elle seule toute l’histoire de notre maison.

Rude concurrence au challenge obstacle/dressage. A chaque manche, les partants nombreux et déterminés assurent le succès de la compétition. Charline Daene et Joshua (60) ainsi que Stéphanie Schmetz sur Fuente en 80/90 décrochent le 1er prix du classement général. Des victoires prisées récompensant régularité et
niveau de qualité constant.
Exercice 2013/2014 pendant lequel, dix-neuf chevaux d’école différents ont réussi au moins un parcours de 80 ou plus à 4 points maximum !

En baie de Somme, on retrouve le cadre familier de la randonnée à la mer. A part un incident saisissant (mais sans conséquence),  bonheur et plaisir accompagnent pendant trois jours les cavaliers. Parmi les dunes, la jument d’Hubert Urlings nous échappe et disparait. Cachée à la vue, couchée de tout son long, inextricablement enfouie sous un lit de ronces dense comme une haie d’aubépines, on la localise les membres emberlificotés dans les épineux. Il faudra 90’ pour la dégager avec des outils de fortunes.
Nous en étions presque à appeler un hélicoptère !

Jean Lequarré souvent si utile au manège part travailler jusqu’au 1er décembre aux Etats-Unis.

Avril

Amandine Laruelle débute en concours hippique officiel. Spectaculaire entrée en matière puisqu’elle décroche la coupe avec sa jument Izadora
en 80 à Hamoir !
Au fil des sorties, Amandine confirmera la valeur du couple en décrochant une série prix. Des performances réjouissantes, mais isolées. En effet, en complet et en jumping, notre écurie s’est peu manifestée cette année.

A 14 ans, cadette de notre école à réussir ce difficile examen, Manon Lekeu passe brillamment les épreuves pratiques du 2e degré
avec Moldao.

A nouveau beaucoup d’inscrits aux stages de Pâques. Travail et progrès agrémentent ces semaines d’exercices intensifs. Si profitables à l’ensemble des participants qu’elles en sont devenues indispensables.

Mai

Au combiné, Camille Verbert (Doré)
et  Amandine Laruelle (Izadora) s’imposent.

Emmenés par Estelle Van Audenhove, dix candidats postulent
et accèdent à l’étrier d’or.

Amandine Laruelle est major de
la promotion 1er degré à neuf prétendants, tous reçus.

Comme toujours, des élèves de
tout âge accèdent au stade
supérieur grâce à des tests
passés avec succès : 15 étriers
de bronze, 27 étriers d’argent, 25
licols blancs,24 licols bleus
et 26 licols rouges. Un bon cru !

Juin

Le derby (sur un magnifique parcours vert et coloré) se dispute par une journée sèche, mais un peu fraîche.
Le soir, après la remise de l’énorme paquet de brevets, les nombreux convives vêtus d’un pull-over mangent le traditionnel cochon de lait sur la terrasse. Côté sport, la principale difficulté, un temps imparti assez court, exige de franches galopades. En 60 Charline Daene et Joshua triomphent. En 80/90, Amandine Laruelle (Izadora) ramène à la maison une coupe supplémentaire !
Nouveauté, le public votait pour désigner les plus jolis couples. Il choisit Amandine Laruelle /Izadora et Julie Beuken/Flippo.

Juillet

Le lieu de la grande randonnée d’été se niche à Chevron, un gîte formidable doté d’une petite piscine. En cinq jours parfaits, 17 cavaliers parcourent 160 km,
principalement en forêt.

Les stages font le plein.
Record de participation battu
pour la période juillet/août !

Gingko se blesse. Il guérira après une pause d’un trimestre. De ce point de vue, une année normale. Outre Gingko, les principales victimes de blessure ont été Sahid (2 mois aux soins), Shahill (convalescence en cours) et aussi Balboa actuellement en prairie, indisponible jusqu’au
printemps au moins.

Le 29, après 14 ans de travail chez nous, Jumanji (18 ans) bénéficie d’une semi-retraite au vert grâce à Audrey Baguette et Jonathan Marquet.

Août

Le 8, décès de Christel Puissant à seulement 44 ans. Elle avait été une fantastique monitrice entre
1995 et 2000.

Habitude désormais ancrée,
la classe  junior chevauche à Vresse/s/Semois.
Les cinq  adultes encadrent seize enfants et dix-huit poneys. Des souvenirs pleins la tête, les petits cavaliers reviennent, épanouis,
heureux et aguerris.

Septembre

Multiples inscrits aux cycles perfectionnement. Nous sommes contraints d’attribuer quelques chevaux pour trois cavaliers au lieu de deux comme c’est la norme.
En dressage, la première leçon du samedi commence à 8 heures !

Sahid, guéri d’une calcification sur un ligament, réussit la prestigieuse
160 km de Florac.

Octobre

Septembre, octobre, novembre : souvent la période d’accueil des nouvelles montures.
Les shetlands Félix, Agrume et Umpalumpa, les grands poneys
Just-in Time, Aughacas, Barça, et Hakuna trouvent leur place à l’écurie.

Novembre

Le 4, Freddy Wernerus, une personne de qualités exceptionnelles  et un
de nos membres les plus assidus
décède à 63 ans.

La Saint-Hubert brille. Quarante-six paires défilent à Aubel devant un public massé sur dix rangs. Victoria Claine (Chokotoff) et Salomé Levaux
(Le Calin) remportent les courses. Au jumping (finale tournante), Romane Chevalier gagne sur Côte d’Or.

Le 11, inauguration du pentathlon.
Une nouvelle activité par équipes de deux qui permet aux amis et parents de s’associer aux cavaliers. Au terme de cette journée familiale faite de sport et d’efforts en duo le bilan s’avère excellent. Les coupes vont à Jean Malo/Florian Evrard (junior) et Manon Lekeu/Romane Chevalier (sénior).

Décembre

Sahid achève la 2x 100 km de Barcelone au 11e rang. Cette bonne performance ponctue une saison d'endurance pourtant moyenne.
Shahill n’a pas encore décroché sa qualification sur 120 km et Bess, plus assez fiable, est retiré de la compétition.

La nuit du 27 au 28, brève, mais violente tempête. Tout d’une pièce, le toit du bucher s’envole sur quelques mètres. Jean Lequarré pourvoit immédiatement à son remplacement.

Michel Lequarré

 

 


 

 

 


Février,Lise Dall'Arche et Toga remportent la plus belle
épreuve de la 3e manche du challenge.


En mars, plantation d'une haie libre de 150 m.
Même endroit début juin


Lalleza meurt le 17 mars


Stéphanie Schmetz (Fuente, le gris) en 80/90 et
Charline Daene (Joshua) en 60 remportent
le classement général du challenge 2013-2014.


Manon Lekeu, 2e degré à Gesves sur Moldao


Estelle Van Audenhove à l'étrier d'or sur Rébaby


Amandine Laruelle gagne le derby en 80/90 avec Izadora


Grande randonnée en juillet


En août, semi-retraite pour Jumanji


Août, grande randonnée du groupe junior dans la région de la Semois


Saint-Hubert, défilé à Aubel le 9 novembre


Victoria Claine (Chokotoff) et Salomé Levaux
(Le Calin, à droite) remportent les courses
de la Saint-Hubert


En plus du Quiz et de l'épreuve d'adresse, par champs et bois,
on court, roule à vélo et monte à cheval le 11 novembre pour le pentathlon.