Bonheur de Saint-Hubert

Epanouissement pour tous !



photos Nathalie Geerlandt

L’horloge traditionnelle sonne l’immuable enchaînement des évènements.
A 9h 15’, chargement des poneys dans les vans pour la première rotation.
A 10h 20’ en selle dans le manège. A 10h 30’ la colonne des chevaux s’ébranle
vers Aubel. Et puis cortège, bénédiction, carrousel improvisé, repas choucroute,
jeux poneys, jumping… Canevas archi connu ! Pourtant chaque année, on l’aime
cette fête de Saint-Hubert !

Chevaux ou poneys, brillants, lustrés trottent plus magnifiques que jamais. Bottes
ajustées, les cavaliers en blanc et noir redressent le dos, regardent loin et s’alignent.
Deux reprises parfaites devant le foule d’Aubel pressée sur cinq ou
six rangs de part et d’autre de la place.

Vingt degrés centigrades un 8 novembre, cela marque les mémoires, comme
la frénésie d’Harkant, un débutant vite couvert d’écume et qui a fait voir mille
couleurs à l’excellente Manon Lekeu. Mais, heureux, nos 44 couples ont défilé
superbement, y compris les plus jeunes membres.

Grand rassemblement de chevaux, peut-être le plus important de toutes les éditions.
La manifestation gagnerait en prestige si les sonneurs de cors sonnaient au moment
du passage des chevaux et si davantage de cavaliers s’exposaient plus dignement,
plus respectueux du très nombreux public et des valeurs classiques de l’équitation.
En ce jour de gala, la beauté et l’émotion que procurent les chevaux ne supposent-ils
pas un peu de panache, au minimum un bon toilettage, une jolie tenue? Et les meneurs,
eux qui cultivent habituellement si bien l’art de l’exhibition. Que leur arrive-t-il ?

Heureusement ceci ne concerne pas les membres Bois du Roi. Ils ont briqué,
pansé, récuré à fond des heures durant. Tous méritent des félicitations !
Et davantage les monitrices si admirablement dévouées.

Le carrousel « improvisé » avait été préparé par deux répétitions. Une excellente
formule, bien mieux présenté il a ajouté du bonheur au bonheur.

Les jeux par équipe sous forme de gymkhana ont réjoui. Il fallait allez vite, mais l’exercice
se terminait par un arrêt précis exigeant contrôle, jugeote et bonne technique.
Un concentré de ce que nous essayons de faire : inculquer une juste équitation
en participant à l’épanouissement des enfants, le tout en s’amusant !

Au jumping, Charline Daene (Corto Maltese), Emeline Dedroog (Enfin),
Lucie Linotte (Orgeval) et Romane Chevalier (Côte d'Or) se sont qualifiées pour la finale
tournante. Toutes les quatre ont bien monté leurs quatre parcours. Charline
Daene s’impose à ce Championnat. Un nouveau titre après sa victoire
dans le petit derby en juin sur Nord-Sud !

En conclusion, cette magnifique journée constitue un exemple
de ce qu’une équipe généreuse ayant le sens de la communauté peut produire.
Impossible de citer tous ceux qui depuis une semaine ont
récuré le manège, toiletté les chevaux, entretenu matériel et sellerie, conduit
les vans, encadré les jeunes membres, jugé le jumping, servi  à la cafeteria, etc.
Sans compter les cavaliers qui se sont comportés de fort belle manière.
Merci à vous tous !



Une photographe professionnelle a travaillé toute la journée.
Nathalie Geerlandt disposed’un grand nombre d’excellentes photos prises
à tous les moments importants. Tous les cavaliers sont concernés.
Vous pouvez envoyer un mail à info@nathaliegeerlandt.be .
Il faut décrire le poney et le moment de la journée.
Par exemple « poney pie, au moment des jeux (2e partie) » ou « shetland alezan à Aubel »


Jumping

Finale tournante et temps du barrage Côte d'Or Enfin Orgeval Corto Maltese Total
1 37:20:00 Charline Daene 0 0 0 0 0
2 37:95:00 Emeline Dedroog 0 0 0 0 0
3 39:28:00 Lucie Linotte 0 0 0 0 0
4 34:40:00 Romane Chevalier 8 0 0 0 8

Epreuve initiale et classement complet Tps imp. Tps   Penal
temps
Total Bar. Pénal.
barr.
1 Charline Daene Corto Maltese 01:04 00:58 0 0 37:20:00 0
2 Emeline Dedroog Enfin 01:04 00:58 0 0 37:95:00 0
3 Lucie Linotte Orgeval 01:04 00:54 0 0 39:28:00 0
4 Romane Chevalier Côte d'Or 01:00 00:57 0 0 34:40:00 0
5 Manon Lekeu Y-Bob 01:00 00:58 0 0 39:82:00 0
6 Léa Vandenhove Assinao 01:04 00:54 0 0 32:45:00 4
7 Pauline d'Herckers Mr Widu 01:00 00:59 0 0 36:48:00 4
8 Julie Kinna  Orgeval 01:00 00:55 0 0 36:62:00 4
9 Maxence Dedroog Just In Time 01:04 00:53 0 0 43:54:00 4
10 Chloé Raskinet Kinoa 01:04 01:09 1,25 1,25    
11 Amandine Laruelle Izadora 01:04 00:57 4 4    
12 Louise Kinna Côte d'Or 01:00 01:01 0,25 4,25    
13 Rosalie Niwa Graffiti 01:04 01:07 0,75 4,75    
14 Deborah Fanni Fuente  01:04 01:16 3 13    
15 Alienor Linotte Moldao 00:58 01:14 4 16    
16 Lise Dall'Arche Toga 01:04 01:29 6,25 16,25    
17 Mike Gielen Laurenzen 01:04 01:31 6,75 20,75    
18 Flavien Marciano Quenzo 01:04 01:28 6 24    
EL Sophie Deprez Toga 01:04 EL        
EL Marie Deprez Laurenzen 01:04 EL        
EL Stéphanie Schmetz Gingko 01:04 EL        
EL Estelle Jans Gingko 01:04 EL        

.
Charline Daene et Corto Maltese le 8 novembre pendant le parcours initial.
Charline a remporté l'épreuve. Elle avait réussi le meilleurs temps du barrage,
ce qui lui a permis de devancer Emeline Dedroog et Lucie Linotte elles aussi
sans-fautes lors des 4 parcours de la finale tournante.